Ibeka, « Power to the people »

Samedi 24 aout, nous débarquons en Indonésie, là où plus d’un tiers de la population ne peut accéder au  réseau électrique. A Panaruban (Java occidental), nous sommes chaleureusement accueillies par Tri Mumpuni, fondatrice d’IBEKA (Institut Bisnis dan Ekonomi Kerakyatan), une entreprise sociale qui s’appuie à la fois sur la technologie et le dialogue social avec les villageois pour améliorer les conditions de vie et l’autonomie économique des communautés rurales. IMG_1905 Lundi 26 aôut, nous visitons la micro-centrale hydroélectrique de Cinta Mekar.  Grâce à la production d’électricité et à la revente de cette énergie sur le réseau de distribution national, la coopérative villageoise qui gère la centrale perçoit des revenus financiers non négligeables. La coopérative peut ainsi verser à chaque famille du village une allocation scolaire, prendre entièrement en charge les frais médicaux des habitants, financer la construction de nouvelles routes et accorder des prêts bancaires à ceux qui souhaitent créer leur micro-entreprise. Nous avons pu interviewer la directrice de la coopérative qui nous a bien expliqué en détails les différents programmes mis en place depuis 2004.

tableau de bord micro-centrale vue extérieure

Mardi 27 Août : nous traversons des paysages de rizières et de palmeraies pour atteindre le village de Ponggang qui, selon les anciens, était autrefois de lieu de refuge et de méditation pour les soldats. Nous y passons 2 jours – et surtout une nuit mémorable – durant lesquels nous partageons la vie quotidienne et surtout les rituels ancestraux de cette communauté.

photo ponggang1.mp4 Ponggang2

Cela restera certainement l’une des étapes les plus mémorables de notre voyage : pendant toute une soirée et toute une nuit, les maîtres spirituels du village qui fusionnent pratiques animistes et traditions mystiques soufistes nous initient à leurs rituels. Avec eux, nous invoquons la protection des ancêtres pour que la construction de la micro-centrale d’IBEKA se déroule parfaitement bien. Nous avons également le privilège de danser le Singa Depok avec l’ensemble des habitants du village !

   danse2

Pendant ces deux jours, nous sommes accompagnées par le jeune Iwa, l’un des 5 « social team preparators » d’IBEKA qui nous raconte son immersion depuis 3 ans dans ce village. C’est grâce au dialogue constant qu’il a pu établir avec les habitants que la création de la micro-centrale hydroélectrique a été acceptée.

Iwa

Jeudi 29 août. Retour à Jakarta. On peine à réaliser que le tournage de notre documentaire est terminé et qu’il faut faire nos valises pour rentrer en France.

Mais le plus gros du travail reste à venir : Il nous faut maintenant relever nos manches et nous atteler au montage afin de vous faire partager cette expérience inoubliable !

A très bientôt donc !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s