Vyria, le documentaire

vyriateamCet été, nous parcourrons des villes et des campagnes en Inde, au Bangladesh et en Indonésie pour découvrir, comprendre et filmer le monde de quatre entrepreneurs sociaux qui ont développé des projets d’accès à l’énergie pour les populations démunies. Ces entreprises sociales ont pour but premier de replacer l’Homme au cœur d’un modèle de croissance durable et juste.

Des personnalités visionnaires au service des communautés

Par ce documentaire, nous souhaitons restituer l’aventure individuelle et collective que constitue le développement d’un projet d’électrification. Les quatre portraits se dévoileront au fur et à mesure des interviews filmées qui seront structurées de manière à retracer le parcours individuel et le projet entrepreneurial de ces quatre personnages. En donnant la parole à ces héros du quotidien, notre intention est de partager avec le spectateur la croyance et les convictions qui sont les leurs.

Ce documentaire montrera comment l’arrivée de panneaux photovoltaïques, l’exploitation du courant d’une rivière et la vente de lampes solaires à batteries rechargeables peuvent transformer en profondeur les modes de vie et les trajectoires humaines. La dernière partie du film dressera le bilan de l’action des entrepreneurs sociaux et des bénéfices sociaux et environnementaux pour les communautés.

Pourquoi l’Inde, le Bangladesh et l’Indonésie ?

Si l’Inde fait partie de la catégorie des pays émergents avec le 10ème PIB mondial, l’Indonésie (18ème rang) et le Bangladesh ( 58ème rang) ont un niveau de développement économique moins avancé. 25% de la population indienne, 36% de la population indonésienne et 59% de la population bangladaise n’ont toujours pas accès à l’électricité. Quelle corrélation existe-t-il entre l’accès des populations à l’énergie et le développement socio-économique d’un pays ?

Pour répondre à cette question notre documentaire interrogera les liens qui existent dans ces trois pays entre :

  • l’abondance des ressources énergétiques renouvelables ;
  • et la présence d’un tissu dynamique d’entrepreneurs sociaux dont Muhammad Yunus, prix Nobel de la paix en 2006, reste la figure la plus emblématique au Bangladesh et bien au-delà.

Un documentaire pour sensibiliser

Nous souhaitons dCameraiffuser notre documentaire dans le cadre de réseaux internationaux d’entrepreneurs sociaux, colloques et festivals afin de partager avec le plus grand nombre ces démarches innovantes et socialement responsables. La diffusion du documentaire permettra également de valoriser les savoir-faire des entrepreneurs et de favoriser les échanges de bonnes pratiques entre les entreprises sociales des pays du Sud et des pays du Nord.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s